Les eaux s’ecoulent trouble chez Rock Water

Les eaux s’ecoulent trouble chez Rock Water

Qu’est-ce que Rock Water cherche vraiment avec son ascétisme ? De la description du Dr. Bach, on pourrait penser qu’ils prétendent à la perfection et pour cela, ils deviennent des maîtres sévères d’eux-mêmes tout en aspirant à "être l’exemple qui captive les autres pour qu’ils imitent ensuite leurs idées et deviennent ainsi meilleurs".

Mais y a-t-il autre chose derrière ces prétentions ? Un moteur sombre et secret qui guide les actions de Rock Water ?

Comme dans presque toutes les fleurs du système, je vois beaucoup de peur en lui. Pour moi, les objectifs stricts et excessivement difficiles de Rock Water sont une énorme couverture pour cacher l’inconcevable : une série de pulsions et de pensées répugnantes qui lui font se sentir aussi coupable (Pine) que sale (Crab Apple).

Mais si c’est le cas, qu’est-ce qui a contribué à inculquer ces pensées et ces pulsions qui font que quelqu’un se sent si mal ? Généralement une éducation castratrice, sur-exigeante, culpabilisante… Des parents ou des figures parentales et des éducateurs trop froids et sévères qui en réalité plus qu’un enfant souhaitaient un adulte hyper-responsable en miniature.

Bien que Rock Water soit l’un des 7 auxiliaires, je ne doute pas qu’il s’agit d’une typologie, une personnalité qui se forge sur la base d’une discipline rigoureuse qui en fait un puritain obsessionnel. Ainsi, dès son plus jeune âge, il apprend à réprimer ses émotions et tout effort de spontanéité pour orienter sa vie autour de règles spartiates et ascétiques.

Cette répression ne sera pas gratuite, mais Rock Water naviguera à contre-courant nécessitant d’importantes dépenses d’énergie. Ainsi, le mécanisme sain et souhaitable de l’autorégulation, qui nous permet de porter à l’esprit les impulsions les plus destructrices et antisociales, devient une répression pure et dure. Le mécanisme compromis relève de la compétence de Cherry Plum : il existe une peur considérable de perdre le contrôle et de commettre des actes "monstrueux" et "impardonnables".

Pour atténuer une partie de la peur et de l’anxiété que le conflit intérieur provoque, toute l’énergie et la volonté de Rock Water se concentre sur la poursuite d’un objectif cyclopéen, qui en tant que tel exige un dévouement exclusif. De cette façon, il vise à ce que toutes les impulsions qu’il essaie de garder cachées soient distraites et sublimées par la fixation mentale sur un objectif.

En réalité, l’obsessionnel Rock Water est, comme tous les obsessionnels, très ambivalent, car il s’agit, comme Theodore Millon dit des obsessionnels, d’une éternelle bataille entre l’obéissance et le défi . Bataille perdue d’avance, quel que soit le résultat.

En conclusion, le mécanisme auquel Rock Water est voué est la sublimation d’une série d’impulsions "monstrueuses" vers un but et une activité bien vus par la société. La question qui se pose ici est la suivante : les pulsions et les pensées qui se produisent chez le pauvre Rock Water sont-elles vraiment monstrueuses ? La réponse est "cela dépend".

Les pulsions peuvent être, dans le pire des cas, de violer et de tuer ses semblables ou des choses similaires, donc il vaut mieux qu’il se consacre à grimper des montagnes, à utiliser des machines dans les gymnases ou autre. Mais il peut aussi s’agir d’enfreindre un code de conduite strict imposé, comme par exemple un Rock Water végan qui rêve soudainement d’une cuisse de poulet ou d’une tranche de jambon ibérique… Pas tentant ? Il est évident que la soi-disant monstruosité de la seconde n’est pas comparable à la première.

En tout état de cause, les objectifs qui doivent éloigner Rock Water des tentations mondaines devront être ascétiques et bien au-dessus de ce que corps et esprit lui demandent. N’oublions pas que la condition indispensable pour entrer au club Rock Water est l’auto-répression.

Les objectifs auxquels adhère Rock Water se trouvent dans l’immense supermarché de la vie moderne : religions officielles ou non, courants alimentaires, gymnases, sports, mouvements politiques, etc. Quel que soit ce but, ce qui est vraiment important, c’est que cela lui demande un sacrifice énorme et que ça serve d’excuse et de couverture pour s’isoler du monde des tentations. Rock Water pense qu’il doit aussi tester au maximum sa limite, atteignant une sorte de martyrologie fanatique : c’est pourquoi dans ses Mots-Clés Chancellor, il ajoute "celui qui porte le cilice" .

Malgré tout cela Rock Water n’obtient pas la tranquillité dont il a besoin, même s’il peut recueillir un peu d’admiration de son environnement, surtout s’il s’agit d’un sportif.

Il persiste généralement une rage latente, un ressentiment (Willow) qui dans de nombreux cas déplace vers les autres. Il ne s’agit pas d’agresser physiquement son prochain, mais il peut lui compliquer la vie en lui faisant respecter les règles. C’est une façon de punir ceux qui, selon lui, ont une vie "joyeuse et insouciante". D’autre part, chez ces intégristes dogmatiques il y a aussi beaucoup de critiques (Beech) envers ceux qui ne sont pas de leur propre sectarisme. Si nous y pensons, tous les intégrismes religieux de toute confession ont des paroles diffamatoires pour ceux qui ne sont pas de leur secte : hérétiques, païens, infidèles…

Tout cela génère beaucoup d’anxiété chez Rock Water, qui est renforcée par son obsession et par sa faible estime de soi (entretenue par sa forte composante de Pine et Crab Apple). Naturellement, le dogme devient la bouée de sauvetage de ceux qui sont peu sur d’eux mêmes. Tout obstacle interne qui conspire contre son stricte méthodologie devient une source de stress et donc d’anxiété… Pauvre Rock Water !

Mais atteint-il vraiment le but qu’il poursuit ? Dans certains cas oui, surtout si celui-ci est de type sportif. Mais pas si ce but est spirituel, bien qu’ils le croient, car l’auto-centrage exagéré qui implique son dévouement exclusif, finira par renforcer un ego détourné vers une vanité compensatoire, et cela semble être le contraire de toute voie de croissance spirituelle. Donc ils finiront probablement par tomber dans le piège de l’ego. La solitude et l’isolement sont ce qui attend la majorité de Rock Water, à moins qu’ils finissent par accepter avec humilité les défauts et les limites de notre condition humaine en ce jour d’école.

Dans la thérapie, je suis convaincu que la prise de Rock Water doit être accompagnée de Cherry Plum, Pine, et surtout Crab Apple comme nettoyeur, parce que n’oublions pas que les eaux s’écoulent trouble chez Rock Water.


Dr. Ricardo Orozco. Flores de Bach
Le mécanisme auquel Rock Water est voué est la sublimation d’une série d’impulsions "monstrueuses" vers un but et une activité bien vus par la société. La question qui se pose ici est la suivante : les pulsions et les pensées qui se produisent chez le pauvre Rock Water sont-elles vraiment monstrueuses ? La réponse est ...
Les eaux s’ecoulent trouble chez Rock Water (fleurs de Bach)
Temática: Rock Water, fleurs bach, ricardo orozco | |

Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar análisis de uso y de medición de nuestra web para mejorar nuestros servicios. Si continua navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración u obtener más información aquí.